Aménagez votre poste de travail pour éviter les TMS

31/03/2022

Vous connaissez certainement les « troubles musculosquelettiques », TMS en abrégé. Ce terme générique désigne diverses douleurs dans la nuque, les épaules, les bras, les poignets et les mains, induites par une surcharge chronique. En notre qualité de spécialiste de l’aménagement de bureaux, nous vous communiquons volontiers quelques lignes directrices qui vous permettront de les éviter ou de les réduire.


Il s’agit donc d’une « lésion physique due à un travail répétitif ». Seule la douleur due à une surcharge découlant de mouvements répétitifs et/ou de postures statiques, est appelée TMS. La douleur seule est également appelée TMS lorsqu’elle se révèle plus ou moins chronique. La douleur ne doit alors pas nécessairement être présente en permanence. Le TMS est généralement associé à un environnement de bureau mais peut naturellement survenir dans le cadre de la pratique régulière d’un hobby particulier.


L’aménagement adéquat de votre poste travail vous aidera naturellement à éviter les douleurs TMS professionnelles. Mais comment procéder au juste ? Nous avons détaillé à votre attention les étapes à suivre.


CHAISE DE BUREAU
Commençons par votre chaise de bureau. Il s’agit de la première étape dans l’aménagement de votre poste de travail. Autrement dit, commencez par cette étape avant de régler la hauteur de votre bureau et les paramètres de votre écran en conséquence.


  • Hauteur d’assise
    Asseyez-vous sur votre chaise de bureau, les pieds à plat sur le sol. Faites en sorte que vos cuisses soient positionnées à l’horizontale et forment un angle de 90 degrés environ avec le bas de vos jambes. Vos cuisses descendent légèrement afin que votre bassin soit positionné légèrement plus haut que vos genoux.
  • Profondeur d’assise
    Appuyez à présent fermement le dos contre le dossier. Il doit rester une ouverture de la taille d’un poing entre l’assise et le creux de votre genou.
  • Dossier
    À présent, réglez votre dossier de manière à soutenir votre dos du bassin aux omoplates. Veillez également à bien positionner le renflement du dossier au creux du dos. Cette technique vous permettra d’adopter plus facilement une posture bien droite. Afin d’assurer une assise active et dynamique, il est préférable de régler le dossier en position relâchée. Réglez la contre-pression de manière à éviter tout effet de poussée lorsque vous levez les bras en l’air et levez les jambes du sol. Le corps devra toutefois « compenser » pour conserver son équilibre.
  • Accoudoirs
    Détendez-vous les épaules et laissez pendre les avant-bras à la verticale. Le coude forme un angle de 90 degrés. Les accoudoirs doivent soutenir correctement les bras dans cette position. Aussi, réglez la hauteur et la largeur des accoudoirs en conséquence.


Vous avez procédé à tous les réglages comme il se doit ? Passons alors au réglage de votre bureau ou plan de travail.


BUREAU - PLAN DE TRAVAIL
La hauteur idéale sera fonction de la hauteur de votre chaise de bureau. En principe, la hauteur de votre plan de travail correspond à la hauteur des accoudoirs. À défaut, modifiez la hauteur du bureau et non celle des accoudoirs.


Vous disposez d’un poste de travail assis debout ? Vous êtes alors en mesure d’effectuer un travail dynamique et il importe surtout d’alterner suffisamment le travail en position assise et debout. En effet, aucune posture de travail maintenue de manière prolongée n’est bonne pour la santé.


ÉCRAN
Place à présent à votre écran. Vous placerez idéalement votre écran parallèlement à la fenêtre pour éviter tout reflet. Le bord supérieur de l’écran forme une ligne horizontale avec vos yeux. Maintenez une distance de 50 à 70 cm entre vos yeux et l’écran. Votre axe de regard doit être perpendiculaire à l’écran.


Vous voilà installé(e) ! Votre poste de travail est désormais parfaitement organisé. Vous pouvez vous mettre au travail en suivant ces trois petits conseils pratiques :

  1. Évitez les positions de travail inadéquates, susceptibles de surcharger vos muscles.
  2. Changez régulièrement de posture. Bougez !
  3. Faites de courtes pauses pour solliciter vos muscles d’une autre manière.


Nous vous souhaitons une bonne journée de travail, pleine de satisfaction et de productivité.