Comment bien éclairer vos bureaux en hiver en trois étapes

09/12/2020

Le mois de décembre se caractérise par les journées les plus courtes de l’année. Le soleil se lève tard et se couche très tôt. La manière dont vous éclairez vos bureaux ou votre lieu de télétravail a donc d’autant plus d’importance. Quel type d’éclairage adopter pour permettre à vos collaborateurs de traverser les sombres journées d’hiver dans les meilleures conditions possibles ? Nous allons éclairer votre lanterne dans cet article de blog.


Pour commencer, un éclairage de bureau adapté améliore la productivité de vos travailleurs. Ils sont plus énergiques tout au long de la journée, moins fatigués, courent moins le risque de tomber malade et sont de meilleure humeur. En effet, la lumière a beaucoup d’impact sur notre horloge biologique : elle affecte notre humeur, notre vigilance et notre appétit. Il est donc impératif d’éclairer comme il se doit vos bureaux et de sensibiliser vos collaborateurs à l’adoption d’un éclairage adapté pour leur lieu de télétravail. Dans la suite de cet article, nous allons vous présenter les trois étapes qui vous permettront de mettre en place un éclairage de bureau optimal.


  • Première étape : choisir la bonne intensité lumineuse
    L’intensité lumineuse s’exprime en Lux. Cette valeur correspond à l’intensité du flux lumineux reçu par unité de surface. Le travail de bureau, notamment la rédaction manuscrite ou au clavier, la lecture, le traitement des données et les réunions requièrent par exemple une intensité lumineuse de 500 Lux. 200 Lux suffisent dans un réfectoire, tandis qu’il faut 300 Lux dans une salle de classe. Une intensité lumineuse trop faible provoque de la fatigue oculaire chez les travailleurs, qui ont dès lors moins d’énergie. Si vous optez pour une intensité lumineuse appropriée, vos collaborateurs pourront effectuer leur travail de manière plus confortable. Leurs yeux seront plus reposés et ils pourront mieux se concentrer.

    La lumière du jour est néanmoins très importante pour assurer le bon fonctionnement des membres de votre personnel. Elle est plus intense et efficace que la lumière artificielle. Vos collaborateurs bénéficieront donc grandement d’un espace de bureau comportant de nombreuses fenêtres, qui permettront de laisser suffisamment pénétrer la lumière naturelle.


  • Deuxième étape : déterminer la couleur et la température idéale de l’éclairage
    Des recherches ont établi que nous travaillons mieux lorsque l’éclairage produit une lumière blanche, de type neutre à froid. Une température de lumière élevée et une couleur de lumière moyenne à froide sont idéales, étant donné qu’elles améliorent les performances de vos collaborateurs et les rendent plus énergiques.

    Si vous optez pour un éclairage dynamique, vous pouvez régler la température de couleur et l’intensité lumineuse pendant la journée. Au début de la journée de travail, choisissez une lumière plus froide pour favoriser la capacité de concentration. Plus tard dans la journée, il est recommandé de privilégier une température de lumière plus chaude pour assurer une meilleure transition vers une soirée de détente. L’éclairage dynamique permet d’adapter beaucoup plus facilement la lumière au rythme et à l’horloge biologiques de vos collaborateurs. Leurs performances et leur productivité s’en trouvent améliorées.


  • Troisième étape : veiller à l’uniformité de l’éclairage
    Un éclairage uniforme est essentiel dans des bureaux ou sur le lieu de télétravail. Il permet de reposer les yeux au maximum et renforce la concentration des travailleurs. L’éclairage à tube fluorescent répond à cette exigence. Il est dès lors très fréquemment utilisé dans les bureaux, même si la lumière qu’il produit n’est pas très chaleureuse. Ce type d’éclairage émet une lumière très diffuse et dispersée. L’éclairage LED apporte d’ailleurs une valeur ajoutée à ce niveau, car il ne scintille pas. Il est beaucoup plus agréable pour les yeux et vous permet d’économiser beaucoup d’électricité.

    Vous pouvez également combiner la lumière artificielle et la lumière naturelle, ce qui donne un résultat encore meilleur. En laissant pénétrer la lumière naturelle à l’intérieur, vous créez une belle transition entre l’éclairage de l’extérieur et l’éclairage intérieur. Pour une lumière idéale, il est recommandé de disposer de bureaux ouverts, dotés de grandes fenêtres. Si vos bureaux ou votre lieu de télétravail n’en disposent pas, optez pour des murs et des plafonds lumineux qui reflètent la lumière blanche. Vous pouvez également ajouter des lampes de luminothérapie à lumière du jour pour compléter votre arsenal de lutte contre le manque de luminosité hivernal.


Accordez à vos yeux le repos qu’ils méritent
L’éclairage apporté par cet article vous a donné les clés pour définir le type de lumière dont vous avez besoin au bureau ou sur votre lieu de télétravail. Néanmoins, il ne faut pas oublier nos yeux. Sensibilisez vos collaborateurs à la nécessité de laisser leurs yeux se reposer de temps en temps. Comment peuvent-ils s’y prendre ? Par exemple, en évitant les reflets de la lumière sur leur écran. Pour ce faire, ils doivent positionner leur écran perpendiculairement par rapport à la fenêtre. En outre, conseillez-leur de regarder par la fenêtre de temps en temps. Cela détend les yeux, favorise la créativité et augmente la production de vitamine D.


Notre conclusion ?

Il est clair que l’adoption du type et de la quantité d’éclairage de bureau adéquats a une incidence très positive sur la santé et la productivité de vos collaborateurs. C’est pourquoi il est important de réfléchir à l’optimisation de l’éclairage dès la conception de l’aménagement de vos bureaux.


Vous recherchez un éclairage de bureau adapté au contexte de travail de votre entreprise ou de votre organisation ? Nous nous ferons un plaisir d’y réfléchir avec vous. Avec nos partenaires, nous serons ravis d’élaborer pour vous une étude ou un plan d’éclairage. Contactez-nous pour un complément d’information ou un rendez-vous sans engagement.